HH Holmes – le château du meurtre

HH Holmes
HH Holmes était l’alias de l’un des premiers tueurs en série américains. Au cours de l’Exposition colombienne de 1893, il a attiré les victimes dans son « château du meurtre » élaboré.
Qui était HH Holmes ?

Herman Webster Mudgett, mieux connu sous le nom de HH Holmes, était un escroc et bigame qui fut l’un des premiers tueurs en série américains. Parfois appelé la « bête de Chicago », Holmes aurait tué entre 20 et 200 personnes. Il a tué beaucoup de ses victimes dans une maison spécialement construite, surnommée plus tard le « château du meurtre ». Appréhendé en 1894, il est pendu pour ses crimes deux ans plus tard. 

Jeunesse

Holmes est né Herman Webster Mudgett vers le 16 mai 1861 à Gilmanton, New Hampshire. Né dans une famille aisée, Holmes a connu une enfance privilégiée et a été considéré comme inhabituellement intelligent à un âge précoce. Pourtant, il y avait des signes obsédants de ce qui allait arriver. Il a exprimé un intérêt pour la médecine, ce qui l’aurait conduit à pratiquer la chirurgie sur les animaux. Certains récits indiquent qu’il a peut-être été responsable de la mort d’un ami.

La vie criminelle de Holmes a commencé par diverses fraudes et escroqueries. En tant qu’étudiant en médecine à l’Université du Michigan, il a volé des cadavres et les a utilisés pour faire de fausses déclarations d’assurance. Holmes a peut-être également utilisé les corps pour des expériences.

« Château du meurtre »

En 1885, Holmes déménage à Chicago, dans l’Illinois. Il a rapidement trouvé du travail dans une pharmacie, sous son pseudonyme désormais tristement célèbre, le Dr Henry H. Holmes. Il a finalement repris l’entreprise et aurait par la suite tué son propriétaire d’origine.

Holmes fit construire un bâtiment de trois étages à proximité, créant une maison élaborée d’horreurs. Les étages supérieurs contenaient ses quartiers d’habitation et de nombreuses petites pièces où il torturait et tuait ses victimes. Il y avait aussi des trappes et des chutes qui lui permettaient de déplacer les corps vers le sous-sol, où il pouvait brûler les restes dans un four ou s’en débarrasser d’une autre manière.

Au cours de l’Exposition colombienne de 1893, Holmes a ouvert sa maison en tant qu’hôtel pour les visiteurs. Malheureusement, de nombreux invités n’ont pas survécu dans ce qui est devenu connu sous le nom de « château du meurtre ». Beaucoup de ces victimes – personne ne sait avec certitude le nombre total – étaient des femmes qui ont été séduites, escroquées puis tuées. Holmes avait l’habitude de se fiancer à une femme, seulement pour que sa fiancée « disparaisse » soudainement. D’autres victimes y ont été attirées par l’offre d’emploi.

Schémas

Holmes a quitté Chicago peu de temps après l’Exposition universelle pour poursuivre ses projets, y compris un plan avec un associé nommé Benjamin Pitezel dans lequel Pitezel simulerait sa mort pour collecter 10 000 $ auprès d’une compagnie d’assurance-vie. Emprisonné à un moment donné pour une autre fraude, Holmes s’est confié à une autre détenue et hors-la-loi notoire Marion Hedgepeth – qui connaissait Holmes sous le nom de HM Howard – au sujet du régime d’assurance-vie. Hedgepeth a ensuite aidé les enquêteurs en révélant les détails de leur discussion.

Alors que les autorités ont finalement identifié Howard comme Holmes, elles n’ont pas compris assez tôt pour arrêter ses derniers meurtres. Holmes a tué Pitezel et, après avoir dit à sa veuve que son mari était toujours en vie et dans la clandestinité, l’a convaincue de le laisser voyager avec trois de ses cinq enfants, qui sont également devenus ses victimes.

Arrêté

Après plusieurs semaines de dépassement des autorités, Holmes fut finalement appréhendé en novembre 1894. Pendant sa détention, il raconta de nombreuses histoires à la police, admettant autrefois avoir tué 27 personnes. Reconnu coupable en 1895, Holmes a fait appel de son cas mais a perdu.

Les estimations du nombre total de personnes tuées par Holmes vont de 20 à 200 victimes.

Mort

Holmes est mort le 7 mai 1896, lorsqu’il a été pendu pour le meurtre de Pitezel. Il a été enterré à Philadelphie, en Pennsylvanie. 

« Diable dans la ville blanche »

La vie de Holmes en tant que l’un des premiers tueurs en série américains a fait l’objet de nombreux livres et documentaires, dont Le diable dans la ville blanche (2003), d’Erik Larson. Le livre est en train d’être adapté au petit écran, avec Martin Scorsese et Leonardo DiCaprio mis à contribution pour la production exécutive.

Si vous avez aimé, partagez :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.