États-Unis : libéré après 68 ans de prison, il est “surpris” par un monde nouveau

Condamné à l‘âge de 15 ans pour meurtre en 1953 à Philadelphie, Joseph Ligon a été libéré la semaine dernière après des décennies passées derrière les barreaux. Celui qui a toujours clamé son innocence savoure sa liberté à 83 ans.

C’est un homme à la silhouette élancée et aux cheveux désormais blancs qui est sorti jeudi dernier de la prison de Phoenix, dans l’Arizona (Etats-Unis). Joseph Ligon a passé 68 ans derrière les barreaux pour un meurtre qu’il aurait commis alors qu’il était âgé de 15 ans.

Au moment des faits, le 20 février 1953, un mois après l’accession au pouvoir du président Eisenhower, Joseph Ligon passe la soirée avec quatre autres jeunes. Mais la soirée dérape et les adolescents volent et poignardent plusieurs personnes dans les rues de Philadelphie. Deux victimes décèdent : Charles Pitts et Jackson Hamm.

Une proposition de liberté refusée

Joseph Ligon est alors reconnu coupable et condamné à la prison à perpétuité. Lui reconnaît sa participation aux événements mais nie avoir participé aux meurtres.

Le bambin a ensuite été emmené à l’hôpital mais n’a pas survécu.

Une enquête a été ouverte par la police cantonale pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Si vous avez aimé, partagez :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.